Se former à la naturopathie et à la réflexologie en gardant son job

Aujourd’hui, Pauline nous raconte son évolution professionnelle et comment elle gère sa formation à la naturopathie et à la réflexologie tout en gardant son job.

Hello, peux-tu te présenter s'il te plaît ?

Pauline, j’ai 29 ans, j’habite pas très loin d’Orléans et je suis préparatrice en pharmacie depuis 8 ans maintenant dans une pharmacie à Olivet. Depuis 2 ans, j’ai entamé une formation afin d’être naturopathe et réflexologue.

Quel a été ton déclic avant de te lancer dans une formation de naturopathie et réflexologie ?

Mon métier actuel, bien qu’il me plaise vraiment, n’offre pas ou peu de perspectives d’évolution. C’est quelque chose qui entraîne un petit peu de frustration chez moi. En effet, j’aspire à évoluer professionnellement, personnellement, et financièrement aussi. J’ai donc commencé à réfléchir à ce que je pouvais faire sans pour autant tout plaquer et faire totalement autre chose. Car malgré tout, j’aime ce que je fais. C’est en constatant la demande grandissante de conseils de la part des patients au comptoir de la pharmacie, notre non formation et également le manque de temps, que l’idée de la naturopathie a mûrie.

Se-former-naturopathie-reflexologie-Pauline-Petit

Quels ont été tes doutes, tes peurs, si il y'en a eu ?

Le fait de reprendre une formation assez intensive en parallèle de mon travail, et d’avoir un rythme assez soutenu. En étais-je capable ? Serais-je à la hauteur ?

Quelles ont été les grandes étapes de ton souhait de formation à la naturopathie et à la réflexologie ?

Trouver la bonne école, pouvoir faire concilier ma formation avec mon emploi du temps à la pharmacie, les stages pratiques et ma certification en réflexologie.

Comment gères-tu ta double casquette entre ton poste de préparatrice en pharmacie et ta formation ?

L’avantage, c’est de pouvoir exercer mes nouveaux apprentissages en naturopathie et réflexologie au comptoir, selon les demandes des clients / patients. Mais ce n’est pas toujours facile après une journée ou une semaine de travail de se remettre aux révisions.

Qu’est-ce qui aurait pu freiner ton projet de formation pour devenir naturopathe et réflexologue ?

Ma zone de confort, avoir peur de prendre ce tournant, et le refus de financement également aurait été un frein.

Comment te sens-tu aujourd’hui ?

À l’instant T, assez stressée et pleine de doute, car je suis en fin de formation, tout s’accélère, j’ai des échéances à tenir et enfin le lancement qui m’attend avec toutes les questions et doutes qu’il comporte.

Ta plus grande fierté dans ton parcours professionnel, quand tu regardes le chemin parcouru :

D’avoir eu l’ambition et le courage de vouloir aller plus loin.

Où te trouver ?

Instagram : paulinepetitnaturo

Merci pour ton partage ! 🙂

Retrouvez d’autres articles dédiés à la reconversion par ici.

À bientôt pour un nouvel article ! 

Marine – Objectif futur 🚀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Défilement vers le haut